Bordeaux Rock, 8 ème édition !

Dans le cadre de leur projet tutoré, Marine Bichon, Julien Couchuron et Juliette Mauroux vous invite à découvrir le festival Bordeaux Rock qui revient cette année pour un 8ème round!

Depuis déjà sept ans, l’association Bordeaux Rock lance l’année musicale à Bordeaux et célèbre sa scène rock et électro locale comme on fête son vin. Les groupes investissent les clubs les plus réputés de la ville dessinant pendant ces quelques jours une géographie inédite des publics en mouvement dans la ville. Découverts l’an passé: Crane Angels, Pendentif, Petit fantôme, Botibol, LDLF et Mars red sky ne cessent de faire parler d’eux depuis.

Nouveauté en 2012, la programmation et l’organisation ont été faites en collaboration avec plusieurs associations de terrain: Hello my name is, Get Wet, Local Rock’ords et les clubs. On y retrouve aux côtés des coups de cœur locaux des groupes internationaux.
Deux soirées et 23 groupes en concert dans six salles de la ville.

Le teaser :

Pour plus d’informations :

http://www.bordeauxrock.com/

 

Thieves Like Us @ Saint Ex 09/02/2011

On ne présente plus Thieves Like Us, groupe d’électropop américano-suédois. L’autre soir, nos rock stars jouaient au Saint Ex, pour le bonheur des oreilles de beaucoup d’entre nous. Quoi ? Vous avez osé manquer cette soirée ? Bande de veinards, votre radio préférée était présente et vous propose même un compte-rendu de la soirée.

L’arrivée au Saint Ex transpire la jeunesse. En effet, Thieves Like Us ont notamment signé chez Kitsuné, LE label français « hype ».Quelques TC  montre le bout de leur blair au milieu d’une foule de 20 ans de moyenne d’âge.

L’une des règles d’or du rock est de se faire attendre. Ainsi fut-il ! La petite heure  séparant notre arrivée de ce bijou musical permet toujours de se mettre dans le bain et de disserter avec autrui.

Finalement vient la première partie. Un groupe bordelais ayant joué à Bordeaux Rock. Un mec et une meuf qui jouent du Coldwave, c’est rock. On aurait presque cru reconnaitre une reprise de Shadowplay en guise de dernière chanson.

23h, la scène est vide. Une bande de 4 géants vient installer son matos. C’est eux, on le sait. La foule se serre et se presse, et c’est parti. Une heure de set reprenant leurs titres les plus connus.

Un semblant d’hystérie aux premières notes de Drugs in my Body, mais c’est sans oublier que le « jeune » public reste calme, évitant alors tout débordement. Le concert est une véritable bonne surprise ; si à l’écoute studio le groupe semble un peu « mou du genou », le live est beaucoup plus péchu et nous entraîne dans de ravageuses mélodies qui paraissent ne s’arrêter qu’une fois notre surdité à son apogée.

Le tout aurait pu être un sans faute si les membres n’avaient pas ignoré le rappel du public… Leur retour tant espéré ayant pour unique objectif la promotion de leurs T-Shirts. Aïe, timing plus que douteux.

Peu importe la fatigue qui nous suit partout le lendemain, la bonne nouvelle c’est que c’était pour une bonne soirée !

L’équipe de votre radio préférée…

St Franck @ Saint Ex

St Franck Brings Rock’n'roll back to the dancefloor

  1. Tout d’abord, on ne vous présente plus le Saint Ex, reconnu l’an dernier comme le « Bar bordelais où le plus d’artistes ont joué », un véritable temple de l’ »Underground » où interviennent pêle-mêle des artistes de tous les horizons sous une atmosphere chaleureuse et enfumée…
  2. Prenez donc cette salle mythique Bordelaise et ajoutez-y St Franck, un jeune DJ pas comme les autres. Pratiquant des allez-retours vers sa ville quasi-natale ou la belle cité de Londres, ce gaillard s’amuse et se passionne à nous ramener des pépites dans ses valises… 

Et oui les amis!  Quand il rentre en France, sifflotant tranquillement dans son avion British Airways, influencé par les nombreux et talentueux artistes de la capitale anglaise (comme Carl Barat entre autres),  je peux vous dire que c’est pas du gateaux pour nos oreilles de « Frogs Legs » que nous sommes.

Pour résumer cet admirateur de la culture MODS, dépoussière pour nous des disques tout droit sortis de Brick Lane et du tombeau de Jerry Lee Lewis afin de nous les faire partager en live sur le DanceFloor.

Mais notre bonhomme ne compte pas en rester à la découverte. Il veux partager sa passion avec  nous le Jeudi 3 février avec un set 60′s façon « La Franckette« . Croyez-moi, tout en savourant  votre bonne « pint », vous ne pourrez pas vous empêcher de remuer votre petit popotin et non de shaker votre booty comme sur un Dancefloor de discothèque quelconque…

Combien ça coûte? C’est gratuit ! Mais pour ce prix là tu pourras même payer la bière à la  demoiselle. Et si tu es vraiment bon et pas trop con tu arriveras même à lui faire croire que tu as  payé l’entrée.. Petit chafouin.

Récapitulons !

Jeudi 3 février 2011, St Franck gère les platines de 22h à 2h! La place, c’est le Saint Ex! et le prix, il est offert par la maison!

…Oui? Quoi? Comment ça? Ah oui, à jeudi oui….

Une petite mise en bouche ?

Un peu d’entraînement ?

A jeudi, avec votre radio préférée !

Festival Bordeaux Rock #7

Entendu comme lu, le nom de ce festival laisse penser à une beuverie sanglante où des nihilistes en colère se livreraient à des riffs endiablés en tout genre….

Et bien détrompons-nous !

Le Festival Bordeaux Rock a été créé par l’association Bordeaux Rock (fondée en 2004) dans le but de « fêter » et surtout de promouvoir la scène rock locale comme on fête son vin . Le Festival Bordeaux Rock, c’est un coup de projecteur sur les nouveaux « crus » musicaux bordelais.

Et quelle belle année ! Après une écoute attentionnée du CD (à l’occasion du 7e Festival Bordeaux  Rock, un Cd compilation est édité, ce dernier est consacré aux derniers titres en date des groupes  rock bordelais qui participent au festival) le résultat est une musique honnête, authentique, rock, pop  et surtout pétillante !

À partir du 27 janvier à Bordeaux, jusqu’au 29 à Paris, les artistes Bordelais du moment vont tour à tour jouer, chanter, arpéger, riffer,  gratter, battre, pianoter, gueuler,  suer, transpirer, cracher, boire, fumer, griffer, respirer, rire, pleurer et… peut-être même être applaudis: c’est à vous de choisir !

Nous (en tout cas) on y va d’un pas décidé, nous ne manquerons pas une miette de cette cuvée qui semble aussi prestigieuse que celle de Mouton-Rothschild  1983

Voici la programmation :

Rendez-vous dans en centre-ville, demain à partir de 19h00 !

Votre radio préférée.


Ah j’oubliais !

Le festival étant quasi-gratuit, les organisateurs ont eu la méchanceté de nous imposer de gagner des lots en participant à une loterie géante pour la modique somme de 2euros !

Que de belles nouvelles en cette presque-fin de début d’année 2011 ( 1an avant la fin du monde, autant en profiter pour « Festivaler Bordeaux Rocker ») !