ArticlesProjet Tut'

Interview d’Amadeus Bang

Samedi 29 avril, le projet tuteuré Vestiaire Solidaire a été organisé aux Vivres de l’Art. Cette année, de nombreuses innovations ont été réalisées, et la venue d’un groupe de musique en faisait partie. Radio TC a eu la chance de les interviewer quelques minutes…

 

Bonjour Amadeus Bang, et merci d’être là aujourd’hui pour le Vestiaire Solidaire ! Pouvez-vous vous présenter ? Comment avez-vous formé ce groupe ?

En fait, on jouait sur les mêmes scènes à Bordeaux : les scènes ouvertes, ou autrement appelées les « jam ». On s’est rencontrés au fur et à mesure, dans les jams organisées et on a formé ce projet tous les cinq. Cela fait 3 semaines qu’on a commencé, et on a déjà quelques dates, comme à l’Iboat par exemple.

 

Considérez-vous ce groupe comme un loisir ou comme une profession ?

Un loisir. Pour l’instant ce n’est que ça car on n’est pas des professionnels et on ne peut pas gagner notre vie avec, mais après, on ne sait jamais, ça peut devenir plus sérieux.

On a chacun un parcours musical différent, et quand on se réunit on est sérieux, on avance vite !

Aujourd’hui, on a tous les mêmes créneaux disponibles pour répéter, on créé beaucoup de choses différentes à chaque fois. On a commencé les concerts il n’y a pas longtemps, et on s’amuse beaucoup !

 

Connaissiez-vous, avant le Vestiaire Solidaire, notre IUT Tech de co ?

Alors oui, de nom, mais on ne savait pas en quoi cela consistait. Maintenant on sait !

 

Que pensez-vous de l’organisation de cet événement ? Êtes vous contents d’être venus ?

On est ravis d’être venus, de jouer pour une bonne cause. Le concept du Vide Dressing est une super idée, on en avait déjà vu pour des bonnes causes, mais le fait que ce soit des étudiants qui organisent cela est vraiment super ! L’organisation de projets tels que le Vestiaire Solidaire est très formateur pour des étudiants. On a été très bien accueilli par les organisateurs de cet événement.

 

Retrouvez toutes les photos de cet événement sur notre page Facebook.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


− 4 = quatre